Les industriels de la pêche ne veulent pas l’arbitrage du Premier ministre

Engluée dans un bras de fer qui ne dit pas son mot entre les pêcheurs artisanaux et les industriels, la signature du plan de la pélagique semble ne pas être pour demain. Du coup, l’hypothèse de l’arbitrage du Premier ministre fait son chemin. Ce qui n’est pas au goût des industriels, désireux d’obtenir l’autorisation d’accès à la ressource, et pour qui ce problème n’a pas besoin d’être réglé aussi haut. Rappelons que les pêcheurs artisanaux qui veulent défendre leur gagne-pain sont farouchement opposés à l’octroi de la possibilité de pêche aux industriels. Le bras de fer continue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *