Les investisseurs étrangers ne font plus confiance à l’Algérie.

Les investisseurs étrangers ne font plus confiance à l’Algérie. Ce constat a été relevé dans le bilan du 3ème trimestre 2010 de l’Observatoire des investissements et partenariats en Méditerranée (ANIMA-MIPO). Les Investissements directs étrangers (IDE) ont baissé de 25% en Algérie, indique le rapport de bilan établi par l’observatoire, alors que le nombre d’annonces de projets d’investissements étrangers dans les pays méditerranéens en 2010 indique que le bilan de fin d’année se dirige vers la hausse avec 581 projets détectés au cours des trois premiers trimestres 2010, contre 542 au total en 2009, soit +43% sur toute l’année. «Au Maghreb, le redécollage est moins évident. La baisse des montants annoncés concerne les quatre voisins maghrébins, mais en nombre de projets d’investissement, la hausse est forte en Tunisie, sensible au Maroc, tandis que l’Algérie et la Libye font une contre-performance avec une baisse de plus de 25% », indique le rapport de bilan.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *