Les ouléma exhortent l’Algérie à ne pas créer un climat de discorde

Le Conseil supérieur des ouléma a lancé, samedi 14 novembre, à l’issue de sa neuvième session ordinaire tenue à Casablanca, un appel aux frères algériens, à leur tête les ouléma et les forces vives, les invitant à faire prévaloir les impératifs de la fraternité islamique et des droits qu’implique le voisinage du point de vue de la Charia. Dans cet appel, le Conseil a appelé les frères algériens, à leur tête les ouléma et les forces vives et intègres d’Algérie, à s’abstenir de créer un climat de tension et de discorde afin de ne pas tomber dans le tort contre lequel le Prophète a mis en garde en affirmant que le vrai croyant est celui qui n’entreprend aucun méfait à l’encontre de son voisin.
Et le Conseil de s’interroger: y a-t-il plus grave méfait que celui qui consiste à soutenir un mouvement séparatiste qui ne repose sur aucun fondement du point de vue de la Charia ou de l’histoire, ni sur les éléments de la géographie humaine locale. Le Conseil supérieur des ouléma a, d’autre part, rappelé à la Nation marocaine les impératifs de la Béiâ qui lie le Trône au peuple pour la défense de l’unité de la patrie. «Nous rappelons à la Nation marocaine les impératifs de la Béiâ religieuse émanant de la chariâ qui lie le Trône au peuple pour la défense de l’unité de la patrie, de sa souveraineté et de ses valeurs sacrées et l’unanimité faite autour de cette unité aux plans religieux, historique et pratique», a souligné le Conseil.  Il a fait remarquer que quiconque déroge à cet impératif ne peut être qu’un séditieux qui déserte la Oumma, un traître au service de convoitises étrangères visant l’unité de son pays, se faisant ainsi l’exécutant du projet colonialiste, basé sur la division, que les Marocains ont mis en échec grâce à leur Jihad et leurs immenses sacrifices. Le Conseil a appelé ceux qui contrôlent les camps de séquestration à Tindouf, ceux qui attentent à l’intégrité physique des détenus et aliènent leur liberté, à se repentir des crimes qu’ils commettent à l’encontre de leurs frères dans le seul but de s’attirer la sympathie des organisations des droits de l’homme, particulièrement celles qui réagissent de manière sélective et suspecte et qui font preuve de deux poids deux mesures faisant fi des causes de la Oumma islamique et de l’unité de ses pays.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *