Les pêcheurs canariens réclament une part conséquente des licences

La Commission de la pêche et de l’agriculture au Sénat espagnol vient d’approuver une nouvelle motion de la coalition canarienne (CC). Selon cette motion, les pêcheurs canariens exigent une part conséquente des licences de pêche.
Les pêcheurs canariens viennent d’obtenir gain de cause. La Commission de la pêche et de l’agriculture au Sénat espagnol vient d’approuver une motion de la coalition canarienne. Celle-ci exige du gouvernement central espagnol de « respecter les droits historiques » de la flotte canarienne au moment de la répartition des licences de pêche aux bateaux devant opérer dans les eaux marocaines.
La motion, présentée par le porte-parole de la CC, José Luis Perestelo  Rodriguez, demande au gouvernement de Madrid de donner la priorité aux   droits  historiques   de la flotte canarienne, qui, selon cette formation,   a toujours  eu une vaste quote-part   de possibilités de pêche dans les eaux marocaines, en  vertu des accords conclus avec le Maroc dans le secteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *