Les poteaux électriques sèment la peur à Khouribga

Un poteau électrique a failli provoquer un drame à la rue Oulad Saïd au quartier El Fath à Khouribga, mardi 11 octobre 2005. Le poteau, en béton et remontant à une cinquantaine d’années, s’est effondré vers 10 heures sans , heureusement, faire de victimes. Les habitants du quartier se plaignent d’incidents de ce genre qui se répètent à une cadence régulière mettant en danger leurs vies et celles des passants. Les « colmatages » n’avancent à rien, nous affirme un habitant.
Ces derniers viennent d’adresser une lettre au gouverneur de Khouribga pour intervenir auprès des services concernés pour éviter d’éventuels drames.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *