Les robustes ordinateurs

Il a déjà un nom de code : std-50k. Et une carrure hors normes. ultra-résistant à l’eau, aux chocs et à des températures extrêmes, cet ordinateur portable sud-coréen espère bien séduire, cette semaine à las Vegas (ouest), les acheteurs de l’armée américaine.
Séoul standard, la pme de 50 personnes qui fabrique l' »agenda-ordinateur robuste » (rugged notebook computer), est présente pour la première fois au Salon informatique Comdex. elle a trouvé en septembre un distributeur aux etats-unis, afin de s’attaquer au marché potentiellement le plus juteux.
« nous voulons notre part du gâteau », explique Sung-Giu Chung, ce distributeur établi à Washington. « Le budget de la défense aux Etats-Unis s’élève à 350 milliards de dollars, je serais déjà très content si nous parvenions à décrocher d’ici un an pour 50 millions » de dollars de contrats, ajoute-t-il.
Sur le stand, niché au coeur du pavillon sud-coréen du Comdex, le pc en démonstration est à moitié immergé dans une mini-fontaine. On se mouille en tapotant sur le clavier, mais l’écran tactile répond parfaitement aux injonctions du stylet. La future recrue semble résister à la douche permanente. L’ordinateur, soulignent ses promoteurs, est conçu pour être utilisé dans des conditions climatiques extrêmes. Rendu étanche par un châssis en alliage de magnésium fondu, il peut fonctionner sous des températures allant de moins 30 à plus 55 degrés, et avec 95% d’humidité, le lecteur de disque dur étant isolé dans une pellicule de silicone. En outre, ce revêtement absorbant les vibrations et les chocs, « il peut tomber vingt fois de suite d’une hauteur de un mètre, il ne cassera pas », assure Kim Jung-Hun, un des ingénieurs à l’origine de sa conception.
Trois fabricants, dont le japonais Panasonic (Matsushita electric industrial), sont déjà sur ce marché du rambo de l’informatique, mais « avec un écran plus grand, de 14 pouces, et de meilleures performances, notre produit est supérieur », ajoute l’ingénieur, venu spécialement de Séoul. Toutefois, qui sera prêt à payer un pc 5.500 dollars pour pouvoir l’utiliser dans le désert, la forêt tropicale ou sur la banquise? La question n’embarrasse pas. En plus de l’us air force, de la Navy ou des forces spéciales, Seoul standard cible des clients comme le btp ou les services publics travaillant en extérieur, gaz et électricité par exemple. Mardi, d’autres types de visiteurs se sont déclarés intéressés, notamment la chaîne de télévision Fox Sports (news corp), présente sur les stades quelle que soit la météo, ou encore un équipementier fournissant des compagnies minières au Canada, raconte Adam Forster, un démonstrateur recruté pour la durée du salon.
Il y a deux mois, le pc a été présenté en France au groupe d’électronique de défense Thales, qui étudie la possibilité de l’acheter, affirme M. Chung. Créée en 1992, la pme sud-coréenne produisait jusqu’au printemps dernier uniquement pour son marché, et les camps d’entraînement de l’armée nationale.
Depuis mai, une fois prise la décision de tenter l’expansion aux Etats-Unis et en Europe, la production mensuelle de l’usine est passée à 2.000 unités d' »ordinateurs robustes ». Et, poursuit M. Chung, tout le monde là-bas est prêt à ce que les cadences s’accélèrent.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *