L’homme à l’origine de l’aggravation des dégâts des inondations

Le facteur humain contribue largement à l’aggravation des dégâts causés par les inondations, à travers les activités urbanistiques, agricoles et touristiques dans les zones vulnérables aux inondations, a souligné, lundi à Rabat, le ministre de l’Aménagement du territoire, de l’Eau et de l’Environnement, Mohamed Elyazghi. Intervenant à l’ouverture d’un séminaire franco-marocain sur le thème : « la lutte contre les inondations: expériences marocaines et françaises », M. Elyazghi a expliqué les dégâts occasionnés par les inondations, principalement par l’occupation du domaine public hydraulique et l’urbanisation des zones inondables. Le ministre a indiqué également qu’un plan national de lutte contre les inondations est en cours de finalisation ayant pour objectifs l’identification des risques encourus aux niveaux régional et local, la proposition des mesures de protection à réaliser et la définition d’un cadre institutionnel adéquat pouvant aider à organiser l’alerte, l’évacuation des populations et les secours en cas de besoin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *