Liberté provisoire pour 42 personnes arrêtées lors des incidents de Sefrou

La Chambre criminelle près la Cour d’appel de Fès a décidé, mardi, de remettre en liberté provisoire 42 personnes arrêtées, le 23 septembre dernier, lors d’une marche non autorisée contre la hausse des prix, organisée à Sefrou à l’appel de l’Association marocaine des droits humains (AMDH). Cinq autres personnes, dont une femme, ont été maintenues en détention, ajoute-t-on de même source. La Cour a également décidé le report du procès au 19 février prochain, pour permettre la convocation des témoins et à la défense de préparer ses plaidoiries. Quelque 47 personnes, dont 10 mineurs, avaient été arrêtées lors de cette marche qui a dégénéré provoquant des dégâts au niveau de certains établissements d’enseignement, administrations, commerces et biens privés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *