L’instabilité dans le monde arabe peut favoriser l’immigration illégale.

L’instabilité dans le monde arabe ne constitue pas une menace militaire pour l’Otan mais pourrait provoquer un regain de l’immigration illégale en Europe, a estimé, lundi, le secrétaire général de l’Alliance atlantique Anders Fogh Rasmussen. «Je ne considère pas la situation» dans le sud de la Méditerranée «comme représentant directement un danger pour l’Otan ou pour ses membres», a-t-il déclaré à la presse, à propos du vent de fronde en égypte et en Tunisie. Toutefois, «l’évolution au Moyen-Orient et en Afrique du Nord peut avoir un impact sur le processus de paix au Moyen-Orient, et l’instabilité dans la région aussi avoir sur le plus long terme un impact négatif sur l’économie de cette région, entraînant de l’immigration illégale en Europe, etc.», a-t-il estimé. «L’Otan n’a aucune intention de s’ingérer dans les événements en Egypte», a noté M. Rasmussen. «D’autant que les pays concernés sont nos partenaires dans le cadre du Dialogue méditerranéen» a-t-il rappelé. Six pays arabes participent à ce dialogue institutionnel avec l’Otan -Egypte et Jordanie, Tunisie, Algérie, Maroc et Mauritanie- ainsi qu’Israël.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *