L’intervention de Mohamed El Hafi lors du match WAC-CRA a été largement commentée.

L’image du wali de la Région de Taza-Al Hoceima-Taounate tentant de convaincre un groupe d’adolescents sur les gradins du stade de la ville de se calmer lors du match WAC-CRA a été largement commentée dans les coulisses de l’administration territoriale centrale. La photo, publiée par notre confrère arabophone Assabah dans son édition d’hier, montrait le wali, Mohamed El Hafi, en train de demander à des jeunes spectateurs de cesser de s’exciter. Rappelons que le match qui a opposé le Wydad de Casablanca à l’équipe locale d’Al Hoceima dans le cadre du championnat de première division avait été interrompu par l’arbitraire à cause des actes de violence qui ont opposé, sur les gradins puis dans la rue, les supporters des deux clubs. Que faisait le wali sur la pelouse ? «Il est vrai que la politique de proximité est louable pour les agents d’autorité, mais pas de cette manière», estime un spécialiste avant d’ajouter : «à chacun son métier. Le wali aurait dû laisser les officiers de police gérer cette situation étant donné qu’ils ont l’habitude de le faire et ils ont le savoir-faire nécessaire, qu’ils ont étudié d’ailleurs dans l’Institut royal de police, pour gérer les excitations de foules. Une intervention inopportune ne fait qu’exacerber  la colère des spectateurs». 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *