Londres : un imam a appelé à tuer les « infidèles »

Le procès d’un imam, qui a appelé à l’utilisation d’armes chimiques et nucléaires pour tuer des citoyens américains, des Juifs et des Hindous, qualifiés d' »infidèles », en citant Oussama ben Laden, s’est ouvert mercredi devant le tribunal londonien d’Old Bailey. Abdullah el-Faisal, 39 ans, originaire de Jamaïque, a appelé à la mort des Hindous, des Juifs et des Américains dans des prières dont les enregistrements étaient vendus dans des magasins spécialisés, selon le procureur, David Perry. « Vous devez apprendre à tirer, à piloter des avions, des chars et vous devez apprendre à charger votre arme et à utiliser des missiles », a notamment déclaré el-Faisal, selon l’accusation, dans l’un des enregistrements confisqués. En faisant référence à l’Inde, l’imam a déclaré que: « dans ce pays, qui est infidèle à 100%, vous êtes autorisés à utiliser des armes nucléaires ».
L’accusé a plaidé non-coupable d’incitation au meurtre et d’incitation à la haine raciale. « L’Islam est l’une des grandes religions, a déclaré le procureur au tribunal. Elle mérite notre plus profond respect ». « Mais l’accusé n’a pas seulement exprimé sa croyance, il a appelé ses auditeurs à faire la guerre aux ‘infidèles' », a-t-il poursuivi. Ancien chrétien pratiquant, membre de l’Armée du salut, Abdullah el-Faisal s’appelait William Forest, avant de se convertir à l’Islam, à l’âge de 16 ans.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *