L’opération « séduction » de Mohamed Elyazghi

Le premier secrétaire de l’USFP, Mohamed Elyazghi, lancera officiellement, lundi 11 septembre une initiative d’ouverture pour le renforcement des rangs de son parti. Pour ce faire, il tient une rencontre avec la presse, le même jour, au nouveau siège de Hay Riad. Mohamed Elyazghi tarde encore à voir se réaliser son rêve de "massifs ralliements" à l’USFP de petites formations de gauche.
Ces dernières, dont le PSU (héritier de l’OADP), lui reprochent de chercher à conclure des sortes de "fusions-absorptions" comme ce fut le cas avec le PSD de Aïssa Ourdighi et Latifa J’Babdi. Les partis de la gauche non gouvernementale n’ont pas caché leur agacement aux positions de l’USFP concernant le projet de loi électorale et notamment les seuils défendus par les amis de M. Elyazghi (3 % des voix de 2002 et 7 % de celles de 2007).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *