L’Oriental se refait une santé

L’Oriental se refait une santé

Après le Centre de formation omnisports du Parc Lalla Aïcha, dont la construction a nécessité une enveloppe budgétaire de près de 3,3 millions de dirhams, SM le Roi a inauguré, jeudi dans l’après-midi, le Centre régional d’oncologie d’Oujda. Une enveloppe de l’ordre de 35 millions de dirhams a été investie dans la réalisation de cet hôpital. Situé à 2 kilomètres du centre d’Oujda, cet hôpital, équipé de matériel ultra-moderne, a été construit de manière à répondre à tous les besoins de la région de l’Oriental, allant de Nador à Figuig, englobant même la ville de Taza. D’après nos sources, cet édifice imposant comprendrait de grandes structures d’accueil, dont un hôtel destiné à l’hébergement des familles des patients en provenance de régions lointaines de l’Oriental. Il s’agit de l’une des premières réalisations du projet de mise à niveau sanitaire de la région de l’Oriental, pour lequel une enveloppe de 932,46 millions de dirhams a été débloquée. Lors de sa visite en début de juillet dernier à Oujda, le Souverain s’est enquis de l’avancement des chantiers en cours de réalisation. Il est question, entre autres centres de santé, du Centre hospitalier universitaire (525 millions de DH), la direction régionale de la santé (5,5 millions de DH), le dépôt régional des médicaments (1,16 millions DH) et l’Institut de formation dans le domaine de la santé (8,73 millions DH). Il s’agit également du Centre régional de transfusion sanguine (1,12 million DH), du programme national pour la généralisation de la couverture médicale (34,97 millions DH) et de deux cliniques polyvalentes à Jerada et à Laâroui (province de Nador). La particularité de ce programme de mise à niveau de l’Oriental sur le plan de la santé est d’allier entre prestations de soins et formation.  En témoigne le projet de construction d’un CHU et d’une faculté de médecine et de pharmacie qui permettra à l’Oriental de former ses futurs cadres, ce qui permettra d’éviter l’épineuse question des affectations et les résistances opposées par des médecins à travailler dans les régions reculées. L’Oriental offre à ce niveau un joli exemple de la politique de régionalisation, laquelle vise à doter chaque région des structures nécessaires à son développement.
Les projets sanitaires en cours d’accomplissement font partie d’un vaste plan pour une mise à niveau globale de la région de l’Oriental, annoncé par le Souverain dans son discours de mars 2003. Le centre de formation omnisports, qui a été inauguré mercredi dernier, s’inscrit dans ce plan pour un développement diversifié de la région de l’Oriental.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *