«L’ouverture du Maroc, une marque de démocratie réelle»

L’esprit d’ouverture dont le Maroc fait montre dans la question du Sahara, à travers la présentation d’une nouvelle approche, est une marque de démocratie réelle, a estimé Joseph Daul, président du groupe du Parti populaire européen (PPE) au Parlement européen. «Il est impératif pour les autres parties de se mettre à la table des négociations», a déclaré à la presse M. Daul à l’issue d’un entretien, mardi à Rabat, avec le Premier ministre, Abbas El Fassi, soulignant la nécessité de déployer davantage d’efforts afin de pouvoir progresser. Précisant que les entretiens ont notamment porté sur des questions relatives au Maroc, au Maghreb arabe et à l’Union pour la Méditerranée (UPM), le responsable européen a affirmé que le Maroc peut compter sur l’Europe et le PPE pour que ces discussions avancent. «Il faut continuer à travailler et à négocier pour essayer d’avancer le plus rapidement possible et trouver une solution» à ce conflit, a-t-il estimé. Abordant la question du Statut avancé accordé par l’UE au Maroc, M. Daul a indiqué que le PPE a désigné des membres pour travailler conjointement avec la partie marocaine dans le cadre d’une commission. «L’union européenne compte beaucoup sur le Maroc pour développer ses relations avec le Maghreb arabe», a-t-il dit. «C’est difficile, c’était aussi difficile pour l’Europe il y a 60 ans, toutefois le courage de certains hommes politiques a permis à l’Europe de réaliser 60 ans de prospérité», a-t-il ajouté. Plus tôt dans la journée, M. Daul s’était entretenu avec le président de la Chambre des conseillers et le président du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *