L’UE accorde 30,4 millions d’euros à l’enseignement supérieur

La Commission européenne (CE) a décidé, lundi, d’accorder un montant de 30,4 millions d’euros pour soutenir des projets dans le domaine de l’enseignement supérieur des pays relevant de la Politique européenne de voisinage (PEV) ainsi qu’en Russie.  Selon la CE, les montants attribués s’inscrivant dans le cadre du programme européen «Tempus» serviront à soutenir environ 50 partenariats multilatéraux destinés à moderniser des programmes et des méthodes d’enseignement ainsi que la gestion des institutions et systèmes d’enseignement supérieur dans les pays voisins. Plus de 350 institutions de ces pays auront la possibilité de collaborer de manière structurée avec un nombre similaire d’institutions de l’Union européenne (UE) dans le cadre de projets s’étendant sur 2 à 3 ans qui débuteront en 2011, précise l’exécutif européen. Les infrastructures universitaires seront renforcées et modernisées grâce à des nouveaux investissements consacrés aux salles de classe, aux laboratoires, aux technologies de l’information ainsi qu’aux supports pédagogiques, selon la même source, qui précise que ces projets visent à renforcer la constitution de réseaux et à mener des projets conjoints et des partenariats entre des institutions A cette occasion, le commissaire européen chargé de l’élargissement et de la Politique européenne de voisinage, Stefan Fale, a affirmé qu’«investir dans les personnes est l’objectif-clé de notre politique de voisinage», affirmant que «la coopération fructueuse qui associe les institutions d’enseignement supérieur de l’UE et des pays relevant de la Politique européenne de voisinage sera poursuivie, ce qui renforcera les échanges de connaissances, d’expériences et d’idées.» De son côté, le commissaire européen chargé de l’éducation, la culture, du multilinguisme et de la jeunesse, Androulla Vassiliou, a souligné que «la coopération est gagnante aussi bien pour l’UE que pour nos partenaires. Elle rend l’espace européen d’enseignement supérieur plus visible et attrayant dans le monde tout en aidant les pays de notre voisinage européen à moderniser leurs universités et à améliorer les compétences en matière d’enseignement.»

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *