L’Union Européenne débloque 28 millions d’Euros à titre de Capital-Risque

La Commission européenne a débloqué, dans le cadre du programme MEDA, 28 millions d’euros à titre de capital-risque pour certains pays méditerranéens, dont le Maroc, a-t-on annoncé lundi à Bruxelles.
Ce montant, a-t-on expliqué, représente la toute dernière tranche de l’enveloppe de 100 millions d’euros arrêtée en 2001. La première tranche de 50 millions d’euros a été débloquée en 2001, alors que la seconde, débloquée en 2003, portait sur un montant de 22 millions d’euros.
Plusieurs pays arabes bénéficieront de cette dernière tranche, aux côtés du Maroc. Il s’agit, notamment de l’Algérie, de l’Egypte, de la Jordanie, du Liban, de la Syrie, de la Tunisie et des territoires palestiniens. La facilité de capital-risque est gérée par la FEMIP, facilité euro-méditerranéenne d’investissement et de partenariat, qui fait partie intégrante de la Banque Européenne d’Investissement (BEI). La facilité de capital-risque permet à la FEMIP d’octroyer une aide substantielle au développement du secteur privé des partenaires méditerranéens.
Cette contribution financière devra permettre, selon la Commission aux pays bénéficiaires de renforcer leur capacité à ouvrir leur économie entre eux (« coopération Sud-Sud ») ainsi qu’à l’égard de l’Union européenne. En outre, la facilité devrait améliorer la situation économique de ces pays afin de permettre à chacun d’entre eux de retirer des avantages nets se traduisant par une accélération de la croissance, la création d’emplois durables supplémentaires et l’équilibre à long terme de la balance des paiements

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *