M. Benaissa plaide pour l’annulation des dettes de l’Afrique

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, M. Mohamed Benaissa, a appelé, jeudi à Ouagadougou, à l’annulation des dettes des pays africains en vue de leur permettre de « se consacrer aux tâches du développement ». « Il est certain que l’option de l’annulation de la dette reste pour le continent africain l’objectif à atteindre pour lui permettre de se consacrer aux tâches du développement », a dit M. Benaissa lors des travaux de la 2ème conférence ministérielle du suivi du sommet Afrique-Europe qui se déroulent dans la capitale du Burkina Faso. « A défaut, il nous revient de faire preuve d’imagination pour concevoir de nouvelles formules comme celles qui prévoient de transformer les créances en investissements productifs, dans l’intérêt mutuel des créanciers et des débiteurs », a-t-il poursuivi. M. Benaissa a déploré le fait que la question de la dette, reconnue par le plan d’action du Caire comme étant un frein majeur aux programmes de développement, n’ait pas fait l’objet de progrès notables, rappelant qu’au cours des travaux de la 5ème bi-régionale, tenue à Rabat en septembre dernier, les deux parties n’ont pu que constater leurs divergences à ce sujet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *