M. Rubalcaba enchanté par le projet de commissariats conjoints

Le ministre espagnol de l’Intérieur, Alfredo Perez Rubalcaba, s’est dit «enchanté» par le projet de création de commissariats conjoints entre le Maroc et l’Espagne, à Tanger et à Algésiras, pour lutter contre l’immigration clandestine et le crime organisé. Le ministre de l’Intérieur, qui participait dimanche à une activité à Algésiras (Cadix, sud) a indiqué que ce projet constitue un «grand avantage» pour la coopération entre les polices des deux pays. Les corps de sécurité des deux pays «seront dans un même espace physique d’autant que la coordination est fondamentale» en matière de lutte contre les mafias qui se livrent au trafic des êtres humains et des drogues, a ajouté M. Rubalcaba. «Le combat doit être commun», a-t-il insisté. Les gouvernements marocain et espagnol «sont en parfaite harmonie et sont convaincus qu’il s’agit-là d’une initiative positive», a dit le ministre qui a assuré qu’aucune date n’a été fixée pour la mise en marche de ce projet. Le ministre de l’Intérieur a cité comme exemple les commissariats conjoints créés entre la France et l’Espagne au niveau de la frontière entre les deux pays. La décision de créer des commissariats conjoints entre le Maroc et l’Espagne a été annoncée après une rencontre à Rabat entre M. Rubalcaba et son homologue marocain, Chakib Benmoussa, mercredi dernier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *