Madrid nie en bloc

Le gouvernement espagnol a affirmé lundi que les mauvais traitements ainsi que l’ordre d’expulsion du territoire espagnol émis contre 13 ressortissants marocains etait «une invention» de l’exécutif marocain dans le cadre d’un processus «d’escalade unilatérale» de la partie marocaine. Selon des sources espagnoles, les 13 Marocains n’ont pas été expulsés, mais se sont vu refuser l’accès à la conférence pro-polisario tenue à Séville, «faute d’accréditation» auprès des organisateurs. Les mêmes sources ont souligné que ces personnes pouvaient toujours se rendre en Espagne tout en relevant que le ton et le contenu du communiqué du gouvernement marocain rendu public à l’occasion de l’incident de Séville ont fortement préoccupés les responsables espagnols

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *