Maghreb : baisse du taux de croissance

Maghreb : baisse du taux de croissance

On s’attend à ce que la croissance annuelle moyenne du PIB au Maghreb atteigne 5,2 % pour l’année en cours, avec le plus haut taux de croissance pour la Tunisie qui devrait enregistrer 5,8 % et 4,9 % et 5,4 % pour l’Algérie et le Maroc. C’est ce qu’explique un récent rapport du FMI intitulé « Les perspectives de l’économie mondiale ». Cet ouvrage présente l’analyse et les projections économiques des services du FMI à l’échelle mondiale, pour les principaux groupes de pays classés selon la région et le niveau de développement.
Le rapport met également l’accent sur les principales questions de politique économique et sur l’analyse de l’évolution et des perspectives économiques. Préparé deux fois par an, ce document de référence pour les réunions du Comité monétaire et financier international, constitue le principal outil du FMI pour ses activités de surveillance de l’économie mondiale.
Le rapport du FMI souligne par ailleurs que le rythme de croissance sera en baisse pour l’année prochaine, principalement à cause de la régression d’un point du PIB pour atteindre 4,4 % au Maroc, 6 % pour la Tunisie et 5 % pour l’Algérie.
En 2005, la Tunisie, le Maroc et l’Algérie ont enregistré un taux de croissance de 4,1 %, le plus haut taux de croissance économique a été réalisé en Algérie 5,3 % contre 4,2 % pour la Tunisie et 1,8 % pour le Maroc. Selon ce même rapport, le haut taux de croissance enregistré en Algérie est dû principalement à la hausse des prix des hydrocarbures. Il est noté d’autre part que les pays du Maghreb, notamment le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie, la Libye et la Tunisie enregistreront une hausse du prix à la consommation de 3,2 % contre 1,5% en 2005. À l’origine de cette hausse, la hausse des prix alimentaires en Algérie avec 5 % contre 3 % en Tunisie et 2 % au Maroc.

Source : Agences

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *