Mandari enterré finalement à Fès

Malgré l’opposition de l’Istiqlalien Hamid Chabat président du conseil municipal de Fès, Hicham Mandari a été enterré discrètement dans cette ville vendredi 5 novembre en présence d’une poignée de proches dont sa mère Shehérazade Fechtali.
M. Chabat avait considéré dans une lettre adressée au wali de Fès au nom des élus et des notables locaux que l’inhumation du défunt dans la cité spirituelle serait pour celle-ci un sacrilège qui souillerait à jamais son image. Or, on n’a pas entendu l’auteur de cette correspondance pour le moins particulière ni les personnalités de la ville jalouse de sa réputation prendre une quelconque position du vivant de Mandari et de ses multiples sévices. Reste que M. Chabat a le mérite d’avoir inventé le courage à titre posthume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *