Manifestation anti-Le Pen à Casablanca, le 1er mai

L’onde de choc des manifestations anti-Le Pen en France est parvenu jusqu’au Maroc. Un groupe de Français installés dans le Royaume voulaient manifester à l’occasion du 1er mai au consulat de France à Casablanca. Mais l’ambassadeur ayant interdit l’accès aux manifestants, ces derniers diront leur colère devant l’institut français à Casablanca, le 1er mai vers 11 heures. Dans leur manifeste républicain, diffusé à Casablanca, le 29 avril, ils se présentent : « nous sommes des citoyennes et des citoyens français de divers horizons résidant au Maroc. Nous nous réunirons le 1er mai à 11 heures à Casablanca (l’institut français) et à Rabat (devant le lycée Descartes) afin d’affirmer notre attachement indéfectible aux valeurs qui fondent la république française.
La présence d’un candidat de l’extrême-droite au second tour de l’élection présidentielle est une menace grave pour les valeurs démocratiques et républicaines de tolérance, d’égalité, de liberté et de fraternité. Par notre présence, nous manifesterons notre refus d’une France repliée sur elle-même, d’une France xénophobe. A travers son histoire et sa richesse culturelle, nous savons que ce que la République française doit à la diversité des origines de sa population ». Et les signataires de conclure : « nous citoyennes et citoyens français, appelons chaque Française et chaque Français à se mobiliser et à nous rejoindre ce jour pour défendre nos valeurs républicaines et démocratiques ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *