Manque alarmant de médecins spécialistes

Le ministre de la Santé, M. Mohamed Cheikh Biadillah, a annoncé que le manque en médecins spécialistes s’élève à 850 médecins, un manque qui s’est accumulé tout au long des dernières années. Répondant mercredi à une question orale à la chambre des représentants sur le déficit que connaissent les hôpitaux en médecins spécialistes, M. Biadillah a indiqué que le gouvernement a veillé à remédier à cette situation en procédant à la création de deux facultés de médecine et de deux Centres hospitaliers universitaires (CHU) à Fès et Marrakech. Il est également prévu la création d’une faculté de médecine et d’un CHU à Oujda, a-t-il dit. Le Maroc compte 3.737 médecins spécialistes, dont 2.530 exercent dans des hôpitaux, les 207 autres sont répartis sur les centres de santé urbains, a-t-il fait savoir, ajoutant que le nombre des médecins spécialistes que formaient les facultés marocaines était de 150 en moyenne durant les dernières années et que ce nombre devra passer à plus de 300 à partir de 2003 (230 en 2005, 330 en 2006 et 377 en 2007).

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *