Maroc, destination d’investissement Espagnol

Tous ceux qui spéculent, sur fond de crise maroco-espagnole, sur la préférence donnée aux investisseurs français, sont invités à revoir leur copie. Un accord portant sur la centrale de Tahaddart a été signé hier matin à la primature. Cet important contrat d’une valeur de 250 à 300 millions de dirhams qui lie l’ONE à Siemens et Andesa, l’une des plus grandes entreprises espagnoles dont le président a fait le voyage à Rabat, tôt dans la matinée de mardi à bord d’un avion privé. Il y a 15 jours, c’est encore une entreprise espagnole qui a remporté le contrat sur les abattoirs de Casablanca.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *