Maroc-Espagne : coopération judiciaire

Le juge espagnol, Baltasar Garzon, a demandé officiellement l’autorisation d’effectuer une visite de travail au Maroc dans le cadre d’une commission rogatoire pour échanger avec ses collègues marocains des informations concernant les attentats perpétrés le 16 mai à Casablanca, rapporte l’agence Europa Press. Le juge espagnol, qui vient de présenter des requêtes contre un groupe de membres présumés d’Al Qaïda en Espagne, est convaincu de l’existence de connexions entre les attentats de Casablanca et les cellules démantelées en novembre 2001 dans son pays. Selon des sources judiciaires consultées par l’agence Europa Press, le tribunal central d’instruction numéro 5 n’a pas encore reçu de réponse officielle de la part des autorités marocaines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *