Maroc-UE : vers un « statut avancé »

Le Comité d’association UE-Maroc a tenu sa troisième réunion le 21 octobre à Rabat. La réunion s’est concentrée surtout sur la mise en oeuvre de l’Accord d’association. Dans ce contexte, le Comité a décidé de créer un sous-comité “Droits de l’homme, démocratisation et gouvernance”. Le Comité est également parvenu à un accord sur les objectifs à court et moyen termes du sous-comité “Justice et sécurité” dont la première réunion aura lieu le 14 novembre. Dans le domaine des services, les deux parties ont indiqué leur volonté d’entamer des négociations en matière de libéralisation du commerce début 2004. En attendant, des réunions d’experts auront lieu en vue d’arrêter une approche commune sur cette question. D’autres thèmes liés à l’Accord d’association ont été évoqués, notamment la libre circulation des marchandises, l’élargissement de l’UE et la coopération économique, sociale et financière. Quant à la proposition du Maroc d’obtenir un “statut avancé” dans ses relations avec l’UE, le Comité a décidé d’approfondir la réflexion sur l’avenir des relations bilatérales en tenant compte de la convergence entre les idées marocaines et la politique de nouveau voisinage de l’UE. A cette fin, une deuxième réunion du groupe de travail informel sur le “statut avancé” aura lieu au début de l’année prochaine. En outre, il y a eu un échange de vues sur des questions politiques d’intérêt commun au cours duquel le Comité a décidé d’instituer un dialogue politique et stratégique de haut niveau.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *