Marrakech : La médina réhabilitée

Marrakech : La médina réhabilitée

Sa Majesté le Roi MohammedVI s’est enquis, mercredi 21 mars, du programme de mise à niveau des «Foundouk» de l’ancienne médina de Marrakech destinés à l’artisanat. Ce projet, dont le coût s’élève à 40 millions DH, entre dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH).
Les « Foundouk » sont considérés comme des centres commerciaux. Sauf qu’ils remontent à l’époque des Almohades. Situés pour la plupart près de la place Jamaa El Fna, ils accueillent plusieurs artisans et connaissent une affluence massive des touristes. Marrakech dispose de 98 « Foundouk » qui s’étendent sur une superficie globale de 42.000 m2, dont 45 « Foundouk » destinés aux activités artisanales.
Les activités exercées dans ces centres commerciaux se répartissent entre le commerce, le textile, les produits de maroquinerie, la dinanderie, la menuiserie, l’alliage, la teinturerie et la restauration.
Le programme de mise à niveau des «Foundouk» de l’ancienne médina, qui cible 4.000 artisans, vise à améliorer le revenu mensuel de l’artisan. Il sera question de passer de la commercialisation indirecte à la commercialisation directe. Le projet ambitionne d’augmenter de 30 % au moins le nombre de visiteurs de ces «Foundouk».
SM le Roi a effectué lors de cette occasion une tournée dans les différentes dépendances des Foundouk «Al Amri» et «Al Mizane», qui font l’objet de travaux de restauration pour des coûts respectifs de l’ordre de 1,88 million DH et de 788.800 DH, financés dans le cadre d’un partenariat entre les bénéficiaires et l’INDH. Les travaux dans ces deux « Foundouk », qui abritent plus de 200 artisans, portent sur la réfection des murs, la reconstruction des toits menaçant ruine, le renforcement des terrasses et la restauration de la façade, ainsi que le revêtement des sols. Ce programme est estimé à 249,7 millions DH, dont 5 millions DH consacrés à la lutte contre la pauvreté en milieu rural (commune rurale Mnabha), 160 millions DH au programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain (20 quartiers de la ville de Marrakech), 44,7 millions DH au programme de lutte contre la précarité (10.375 personnes) et 40 millions DH au programme horizontal. Ce dernier bénéficie à l’ensemble du territoire de la préfecture.
Il faut, toutefois, signaler qu’un million 250 mille DH ont été consacrés au titre de l’année 2006 au programme de lutte contre la pauvreté en milieu rural. Ce programme est porté essentiellement sur l’appui à l’accès aux équipements et aux services sociaux de base (450.000 DH), à l’animation sociale, culturelle et sportive (100.000 DH) et aux activités génératrices de revenus (700.000 DH).
Quelque 40 millions DH ont été consacrés au financement du programme de lutte contre l’exclusion sociale en milieu urbain, répartis sur des projets de soutien à la gouvernance locale (360.000 dh), à l’animation sociale, culturelle et sportive (3,3 millions), à l’accès aux équipements et aux services sociaux de base (15,5 millions DH) et aux activités génératrices de revenus (21,29 millions DH).
Au cours de la même période, 10 millions DH ont été consacrés, dans le cadre du programme horizontal de l’INDH, à l’appui des projets importants, de la formation et l’assistance technique et 12,73 millions DH ont été alloués au financement du programme de lutte contre la précarité (mise à niveau, construction et équipement de centres d’accueil).
Au titre de l’année en cours, une enveloppe globale de l’ordre de 66.047.250 DH a été affectée au financement des différents programmes inscrits dans le cadre de l’INDH.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *