Mauritanie : quinze morts dans une attaque contre une unité militaire

Une attaque menée par des éléments armés contre un escadron militaire mauritanien dans la nuit de vendredi à samedi au nord de la Mauritanie, a fait 15 morts, dont un capitaine qui commandait l’unité, et 15 blessés, alors que deux personnes sont portées disparues.
Cette attaque, survenue dans le point "Lamghit", située à 75 km des frontières algéro-mauritaniennes (400 Km au nord-est de Zouérat) a été perpétrée par le "Groupe salafiste pour la prédication et le combat algérien (groupe Abou Hafs), a précisé à la MAP une source bien informée à Nouakchott. Les assaillants étaient au nombre de 100 personnes environ, précise-t-on  de même source, ajoutant que cette opération a duré environ 3 heures. On ignore encore s’il y a des victimes parmi les assaillants.
Un groupe de voyageurs avait indiqué, samedi, aux autorités mauritaniennes avoir constaté "des mouvements douteux de personnes barbues dans la région". Deux unités relevant de la 2ème zone militaire (Zouérat), conduite par le commandant de la zone et une autre de la ville Atar, "Unité des casques  rouges", appuyées par des avions militaires, se sont rendues sur les lieux de cette attaque.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *