Merci Leibek

La presse des Iles Canaries vit au rythme d’une guerre proclamée entre les journalistes pro-Marocains et ceux qui soutiennent les séparatistes de Tindouf. Un éditorial  mettant en valeur la position juste du Maroc et un entretien avec le wali de Laâyoune publiés par le quotidien Canarias7 dans son édition du lundi 18 juillet ont coûté à leur auteur, le journaliste José Mugica, des critiques virulentes de la part des milieux journalistiques hostiles au Maroc, ceux-là mêmes qui semblent bénéficier du soutien du consul général du Maroc aux Iles Canaries, Abderrahmane Leibek. Selon des sources informées, le représentant du Royaume à Las Palmas entoure de sa sollicitude l’un des journalistes comptabilisé sur le camp polisarien. Il s’agit de José Naranjo du quotidien La Provincia.
Lors de la visite effectuée dernièrement par une délégation officielle du parti de l’Istiqlal, M. Leibek a empêché les autres journalistes de s’entretenir avec les membres de ladite délégation et a arrangé un rendez-vous pour M. Naranjo.
En plus, le consul est intervenu personnellement auprès de Rabat pour que ce journaliste obtienne une accréditation pour se rendre dans les provinces du sud. Résultat : une campagne de presse téléguidée   où il  dépeint un climat  de chaos à Laâyoune.  Merci Leibek.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *