Mohamed Benchaâboun, nouveau P-DG de la BCP

Mohamed Benchaâboun, nouveau P-DG de la BCP

Mohamed Benchaâboun vient d’être nommé par SM le Roi Mohammed VI président-directeur général de la Banque Centrale Populaire (BCP). En remplacement de Noureddine Omary, qui a tenu les rênes de cette banque pendant  sept ans, c’est M. Benchaaboun, 47 ans, qui prend la relève après avoir passé plus de quatre ans à la tête de l’ANRT. La cérémonie de passation de pouvoir entre Noureddine Omary et Mohamed Benchaaboun a eu lieu vendredi 1er février, au siège de la BCP, à Casablanca, en présence de Salaheddine Mezouar, ministre de l’Economie et des Finances. Cette cérémonie d’investiture du nouveau président s’est déroulée en présence des membres du Conseil d’administration de la BCP et du Comité directeur du Crédit Populaire du Maroc. «Elle a été l’occasion pour le ministre de rappeler l’importance du Crédit Populaire du Maroc dans l’organisation financière du Royaume, et de noter sa contribution certaine et efficace dans la bancarisation du pays, la promotion de l’épargne, le financement de l’économie, la régionalisation des prestations et services bancaires et les actions citoyennes et de solidarité», selon un communiqué de la BCP.
Salaheddine Mezouar a également souligné les réalisations de la BCP sous la conduite de M. Omary pour la mise en œuvre de la dernière réforme institutionnelle du Crédit Populaire du Maroc et pour l’évolution fort positive des indicateurs commerciaux, financiers et qualificatifs de l’Institution. Il a tenu à «rendre hommage à ce grand commis de l’Etat pour sa gestion rigoureuse, organisée et productive ». Le ministre de l’Economie et des Finances a adressé au nouveau PDG de la BCP «toutes ses félicitations pour la Confiance Royale et s’est déclaré très rassuré quant aux nouvelles perspectives de l’Institution, sous la conduite de M.Benchaaboun, homme reconnu pour ses compétences professionnelles et ses qualités humaines et qui a déjà eu à faire preuve de ses grandes aptitudes à d’autres fonctions privées ou publiques, et notamment à la Banque Centrale Populaire, où il avait déjà eu à exercer». En effet, ce diplômé de l’Ecole nationale supérieure des télécommunications de Paris en 1984 avait passé près de quatre années à la BCP avant de rejoindre en septembre 2003 l’ANRT. Né le 12 novembre 1961, il a commencé sa carrière dans le secteur privé où il a notamment, occupé le poste de directeur de la stratégie, du développement et du contrôle de gestion avant d’être chargé de la direction industrielle du groupe Alcatel Alsthom Maroc supervisant cinq usines et un effectif de 800 personnes. En août 1996, il a été nommé directeur à l’administration des douanes et impôts Indirects où il a été chargé de coordonner des projets transversaux pour le compte du ministère des Finances. Et c’est en septembre 1999 où M. Benchaaboun a rejoint la BCP en tant que directeur général adjoint, chargé des services communs puis  du pôle développement. Ainsi, il a été notamment, en charge de la stratégie, du contrôle de gestion, des finances, du développement des marchés ainsi que des délégations et représentations du groupe à l’étranger. Il retourne donc à sa banque pour un nouvel élan de croissance.


 

Nouvelle mission pour Noureddine Omary


Noureddine Omary sera appelé à occuper une nouvelle mission après avoir passé sept ans à la tête du groupe Banques Populaires. Entre les finances et la diplomatie, rien n’est encore précis. Son passage à la BCP a fait de cette banque l’une des plus compétitives de la place. Au 30 juin 2007, cet établissement bancaire, avec un total actif de plus de 147,1 milliards de dirhams, offre ses services à 2,5 millions de clients à travers un réseau de plus de 600 agences bancaires.  Ce groupe détient une part de marché par rapport au secteur bancaire d’environ 27% en dépôts clientèle, 19,0% en ressources locales et 55,3% en dépôts MRE.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *