Mohamed Maradji retrace les 50 ans d’histoire du Maroc

Mohamed Maradji retrace les 50 ans d’histoire du Maroc

«Maradji : Témoin de son époque» est l’intitulé de l’ouvrage de Mohamed Maradji, doyen et pionnier des photographes marocains, qui sortira en fin décembre. Il s’agit d’un livre de 400 pages qui retrace 50 ans de l’histoire du Maroc à travers les 50 ans de la carrière de photographe de M.Maradji. «Ce travail inédit et original a permis au photographe d’immortaliser les grands de ce monde contemporain durant l’époque des trois rois de la Dynastie Alaouite», indique Abdekader Retnani directeur de la maison d’édition «La croisée des chemins» qui publie ce livre.  «Passion et  sincérité, deux valeurs phares qui m’ont toujours guidé dans mon itinéraire de reporter de 50ans, au service de mes trois illustres Souverains», peut-on lire dans la note de présentation du livre. Et d’ajouter :«J’ai vécu cette belle et exaltante aventure qui a fait de ma modeste personne un témoin privilégié de mon époque, toujours prompt à apporter ma contribution au photo journalisme marocain». Par ailleurs, témoin privilégié de l’histoire du Royaume, M.Maradji présente dans ce grand livre (270 sur 150 cm) des photographies de grands hommes politiques étrangers et marocains ainsi que des artistes qui ont marqué la scène national. Différents paysages du Royaume figurent aussi dans l’ouvrage. «Maradji: Témoin de son époque» est préfacé par l’historien Brahim Boutaleb. Il comprend également des témoignages de l’académicien du Royaume Abdelhadi Tazi et du professeur de journalisme Jamal Eddine Naji. L’introduction est l’œuvre du journaliste Peroncel-Hugoz du quotidien français Le Monde.
L’ouvrage est aussi ponctué d’anecdotes et commentaires du photographe. «La valeur de mon travail, je la dois à tous les hommes que j’ai eu le privilège de côtoyer. Aussi, je suis heureux de leur rendre dans ce livre un vibrant hommage», souligne M.Maradji .
Né le 25 décembre 1939 à Casablanca, Mohamed Maradji  fait ses début avec l’indépendance du Maroc, comme photographe ambulant dans les rues de Casablanca, alors qu’il n’avait que 16 ans, cette époque est marquée par le retour d’exil du Sultan Sidi Mohamed Ben Youssef (futur Mohammed V).
En 2007 il s’est vu décerner la médaille d’or par l’Académie «Arts-Sciences-Lettres» de Paris. Il a été récompensé en reconnaissance de ses qualités humaines et professionnelles ainsi que de son action inlassable pour la promotion de l’art de la photographie.
Mohamed Maradji, en 1959 à Paris, à l’occasion d’un stage de six mois au sein d’une agence photo de renommée mondiale, photographiait des célébrités françaises de l’époque tels François Mauriac, Edith Piaf, Jean-Paul Sartre ou le chanteur Mouloudji.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *