Mohamed Ziane défend les familles des victimes des événements de Skhirat

Mohamed Ziane risque encore de faire parler de lui. L’avocat turbulent vient de prendre en main, avec un groupe de confrères du barreau, le dossier complexe de l’association des familles des victimes des événements de Skhirat porté devant les tribunaux administratifs de Rabat. Me Ziane, réputé pour ses sorties spectaculaires, se dit déterminé à aller jusqu’au bout. “ En acceptant de défendre ce dossier, je veux prouver à la France et aux intellectuels de trois sous qu’ils ont défendu des criminels“, tonne-t-il. L’ex-ministre des Droits de l’Homme fait allusion aux militaires marocains qui ont tiré sur des civils lors de la tentative du coup d’État de juillet de 1971. “ Ce sont des crimes imprescriptibles contre l’humanité, ajoute-il, visiblement remonté. Si la justice marocaine ne prend pas ses responsabilités à cet égard, je porterai le litige devant le tribunal pénal international“. Se présentant comme un homme politique qui se passionne pour son pays, Mohamed Ziane souligne qu’il compte mettre le paquet. “ Y’en a marre de mentir aux Marocains et de glorifier des assassins parce qu’ils ont écrit des livres qui glorifient leurs crimes. Qu’on s’appelle Sharon ou Merzouki, cela ne change rien à la réalité. Ce sont des assassins qui méritent d’être jugés“.
Mohamed Ziane poursuit en déclarant que la défense est en train de réunir les preuves pour identifier les coupables.
La plainte de l’association des familles des victimes des événements de Skhirat a été déposée le 11 janvier. Une date symbolique. Pour Mohamed Ziane, ce sera le manifeste de la vérité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *