Mohsine Bouarfa avoue l’assassinat d’Elie Aferyat

Le mystère est désormais levé sur l’assassinat du juif marocain Elie Aferyat, poignardé le 13 septembre à Meknès. Mohsine Bouarfa a avoué son meurtre, le 1er juillet, devant la Cour d’appel de Rabat. Le dénommé Bouarfa avait été arrêté dans le coup de filet de Meknès en janvier 2004. Lors de cette opération, les forces de l’ordre ont pu neutraliser 35 islamistes. L’aveu de Bouarfa implique la mouvance salafiste à laquelle il appartient, alors qu’on pensait que l’assassinat d’Elie Aferyat était lié à une affaire de droit commun. Mohsine Bouarfa a comparu avec les menottes devant le juge. Ce qui est très rare dans l’instruction judiciaire. Il a également avoué le meurtre de Layachi Seddiki, chef de la D.A.G de l’ex-préfecture de Ismaïlia-Meknès. Il sera déféré devant la Cour criminelle de Rabat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *