Mouvement au sein de la police casablancaise

Enfin, le commissaire central de la préfecture de police de Casablanca, Hadj Brahim Jamil, a pris dernièrement sa retraite après avoir rendu service avec une grande abnégation, durant une trentaine d’année, au sein de la famille de la Sûreté nationale. Il était l’un des éléments à la préfecture de police casablancaise qui ferment rarement leurs yeux pour veiller à la sécurité publique. C’est le jeune talentueux, le commissaire central Abdelghani Fekkak, qui assurait le même poste à la Sûreté de police de Hay Mohammedi-Aïn Sebaâ, qui l’a remplacé. Alors que ce poste est occupé désormais par le commissaire Abdelhak Zoubir, qui était à la tête du commissariat du port maritime de Casablanca avant son changement officiel en une Sûreté et la nomination à sa tête du commissaire divisionnaire Mohamed Arousse, un des pigistes (PJ) notoires, qui était à la tête des services de la police judiciaire à Hay Mohammadi-Aïn Sebaâ, Casablanca-Anfa, Khouribga et enfin à Rabat.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *