Nihad reprend le chemin de l’école

Nihad reprend le chemin de l’école

La petite Nihad Afroun, victime de violences physiques à l’école Sidi Ahmed El Bekkal, à Tétouan, reprend le chemin de l’école aujourd’hui, mercredi 3 mai, après près de deux semaines de son agression par un instituteur. Alors que l’année scolaire touche à sa fin, la petite fille, âgée de six ans, reprendra les cours dans une nouvelle classe et une nouvelle institutrice.
"Nous avons discuté avec le directeur de l’école pour changer de classe à Nihad. Il a répondu favorablement à notre demande. Nihad va pouvoir suivre ses cours à partir d’aujourd’hui", affirme Habib Haji, avocat de Nihad et secrétaire général de l’Association de défense des droits de l’Homme, section Tétouan.
Par ailleurs, l’affaire est entre les mains de la police judiciaire pour éclaircir les circonstances ayant donné lieu aux graves blessures dont souffre Nihad.
Le procureur du Roi, chargé de l’affaire, a ordonné une expertise médicale.
"Après examen de la plainte, déposée par la mère de la victime, le procureur du Roi a ordonné une expertise médicale. Avant de reprendre les cours, la petite fille sera examinée aujourd’hui très tôt par un médecin assermenté pour évaluer son état de santé", ajoute Me. Haji, qui a tenu à souligner qu’"une commission de soutien avec la petite Nihad sera constituée très prochainement". De même, plusieurs ONGs dont l’Association de défense des droits de l’Homme observeront un sit-in de protestation le samedi 6 mai devant l’école.
Âgée de six ans, Nihad Afroun, a été victime, mercredi 19 avril, de violences physiques commises par son instituteur à l’école Sidi Ahmed El Bekkal, sise au quartier Jbel Darssa. Cet homme à la cinquantaine est également prêcheur d’une mosquée qui se trouve au quartier Boujarah. Outre les effets psychologiques, cette violence a eu de graves conséquences physiques sur la petite fille. Le visage enflé, Nihad présente des ecchymoses au niveau des yeux et des fractures au niveau du nez.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *