Nouveaux assauts des clandestins subsahariens

Nouveaux assauts des clandestins subsahariens

Un nouvel assaut de clandestins africains contre le poste frontière de Bab Mellilia a été enregistré dimanche dans la soirée. Profitant du match Espagne-Italie joué dans le cadre de l’Euro-2008, un groupe de 40 clandestins africains ont tenté de passer à Mellilia, vers 22h, sans résultat puisqu’ils ont été repoussés par les autorités. Une vingtaine de Subsahariens ont été arrêtés par les forces de l’ordre avant d’arriver à la zone douanière, alors que d’autres ont réussi à prendre la fuite, précisent des sources des autorités locales citées par la MAP. Cette deuxième tentative fait suite à une précédente tentative similaire effectuée dans la nuit de samedi à dimanche par un groupe de 58 clandestins subsahariens qui, armés de pierres et de bâtons, ont forcé le poste frontalier de Bab Mellilia. L’intervention des forces de l’ordre a permis l’arrestation de 30 Subsahariens, alors que 28 autres, qui ont réussi à franchir le portail du poste frontalier, ont été appréhendés par la Garde civile espagnole.
Les agents de police marocains et espagnols qui contrôlaient le poste frontière de Beni Ansar ont réussi à contenir cette avalanche de clandestins, alors que les immigrants arrêtés ont été localisés dissimulés sous des véhicules, dans des conteneurs de déchets ménagers et sur des arbres. Les autorités espagnoles sont parvenues à repousser le reste des immigrants qui faisaient partie du groupe en fermant la clôture du poste frontière de Beni Ansar et plusieurs éléments de la Garde civile et de la police espagnole ont été blessés par les clandestins. Cet assaut a fait sept blessés légers parmi les Subsahariens qui ont été aussitôt acheminés vers l’hôpital Hassani de Nador, pour recevoir les soins nécessaires. Cette tentative constitue le premier assaut massif d’immigrants africains sur Melilla depuis 2006. Au mois de juillet de 2006, l’un d’entre eux est décédé lorsqu’il avait tenté d’entrer dans les présides marocains occupés en compagnie de plusieurs dizaines d’autres africains qui avaient essayé par trois fois de sauter par dessus le grillage. Une quarantaine d’entre eux ont été arrêtés lors de cette opération. En 2005, quatorze immigrants ont trouvé la mort dans des tentatives similaires, lors d’assauts sur les grillages-frontières de Melillia et de Sebta, le second préside marocain occupé. Ces derniers temps, l’Espagne, considérée comme une des portes d’entrée de l’Europe, se retrouve de nouveau sous la pression de l’immigration clandestine. Depuis plusieurs jours, l’Espagne, une des portes d’entrée de l’Europe, se retrouve de nouveau sous la pression de l’immigration clandestine.  Quelque 500 clandestins, majoritairement subsahariens, ont rejoint l’archipel océanique des Canaries durant la semaine dernière, à la faveur du retour de conditions météorologiques clémentes et de navigation favorable. Quatre d’entre eux sont décédés à l’hôpital, affaiblis par la traversée. Les Canaries pourraient aussi de nouveau faire face à des arrivées massives d’embarcations de fortunes parties de Mauritanie en raison de la fin du moratoire sur la pêche dans ce pays.
En effet, les autorités mauritaniennes ont levé récemment un moratoire qui maintenait à quai les cayucos, des embarcations de pêche employées par les clandestins. Ce moratoire rendait la tâche difficile aux passeurs qui ne pouvaient plus se mêler aux véritables pêcheurs pour prendre la mer. Par ailleurs, une centaine d’Africains à bord de deux embarcations de fortune ont été interceptés en Méditerranée au large de la côte andalouse (sud) entre samedi après-midi et dimanche matin.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *