OBG : Le Maroc poursuit son avancée sur la voie du progrès

Malgré les troubles régionaux, le Maroc poursuit son avancée sur la voie du progrès, indique le think-tank international, Oxford Business Group (OBG) dans une analyse parvenue, lundi, à la MAP.  Divers facteurs laissent entrevoir des perspectives encourageantes pour l’économie marocaine en 2011, indique le think-tank, citant notamment une excellente récolte et une diversification continue de l’économie marocaine.  Les chiffres de 2010 et des cinq premiers mois de 2011 mettent également en évidence un taux d’inflation maintenu à un taux particulièrement bas, ajoute le groupe d’intelligence économique et politique qui publie des analyses et des rapports périodiques sur les principaux pays émergents. Se référant à des chiffres du Haut Commissariat au Plan (HCP), OBG indique que le PIB marocain avait affiché en 2010 une croissance de 3,7 % en termes réels, une progression enregistrée pour la 13ème année consécutive.  Le groupe souligne également la diversification croissante de l’économie marocaine, comme en témoigne la croissance du secteur non agricole qui s’est établie à 4,5 % en 2010. Le think-tank souligne que l’économie marocaine continuera sur sa lancée en 2011.

Plus de 791.000 Marocains établis légalement en Espagne
Les Marocains continuent de constituer la première communauté étrangère extracommunautaire (en dehors de l’Union européenne) légalement établie en Espagne avec 791.118 personnes à fin juin dernier, selon des chiffres rendus publics, lundi, par le secrétariat d’Etat espagnol chargé de l’immigration. Le nombre des personnes étrangères extracommunautaires résidant de manière légale en Espagne s’est établi durant le second trimestre de 2011 à 2.667.935 personnes, soit 51,86 % de l’ensemble des étrangers établis dans ce pays, a précisé le secrétariat d’Etat dans son rapport «Etrangers résidant en Espagne : les principaux résultats». Les Marocains arrivent en tête avec 791.118 personnes, suivis des Equatoriens (378.762), des Colombiens (228.655). Ces trois communautés représentent 52 % de l’ensemble des étrangers légalement établis en Espagne, selon la même source.  Les communautés étrangères non communautaires légalement établies en Espagne et dont le nombre a augmenté à fin juin dernier sont celles originaires du Paraguay, du Pakistan et de la Bolivie, alors que le nombre des Equatoriens a diminué, souligne le secrétariat d’Etat qui ne fournit pas de détails sur le nombre de ces communautés. 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *