Parachutage incongrue

Saïd Chbaâtou, ministre des Pêches maritimes, serait désigné tête de liste de la circonscription de Midelt pour les prochaines législatives. Normal ! Sauf que le ministre MNP, après avoir prospecté, semble-t-il, du côté du FFD de Thami Khyari, son prédécesseur au département de la pêche, aurait jeté finalement son dévolu sur l’USFP. Il s’agit bel et bien d’un coup de canif pour les récents réglages MNP-MP et surtout pour les prétendants USFP de la région et ils sont nombreux.
Cette affaire -puisque ç’en est une- de transfuge mettra sûrement le parti du Premier ministre, pourtant connu pour ses positions anti-nomadisme politique, dans une bien mauvaise situation. Parce que d’une part, le parti a toujours refusé les transfuges, même en provenance de formations alliées, et encore moins d’un MNP, et d’autre part, parce que la bataille pour les têtes de listes au sein même du parti de Youssoufi est des plus délicates. Certains observateurs avertis de ces questions considèrent que c’est l’effet Malki qui a pesé de tout son poids pour imposer M. Chbaâtou, un parrainage qui s’inscrit dans la continuité des relations entre les deux hommes depuis le temps où Habib El Malki avait propulsé Chbaâtou sur le devant de la scène publique grâce au CNJA.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *