Paris a regretté le refoulement du député français Jean-Paul Lecoq des territoires marocains.

Paris a regretté hier le refoulement du député français Jean-Paul Lecoq des territoires marocains. «Nous regrettons cette décision de refoulement et nous en avons informé l’ambassadeur du Maroc en France», a déclaré, lors d’un point-presse, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero. Et d’ajouter : «Nous lui avons demandé des explications sur cette décision surprenante envers un membre de notre représentation nationale. Le directeur de cabinet du ministre s’est entretenu avec le député communiste Jean-Paul Lecoq». Selon le Quai d’Orsay, la France regrette la surprenante décision marocaine de refoulement lundi de ce député français qui voulait se rendre à Laâyoune. Rappelons-le, cette ville a été le théâtre d’incidents violents provoqués par une bande de malfrats à la solde de l’Algérie et sa création le Polisario.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *