Pas d’enquête sur l’assassinat de Van Gogh

Le juge antiterroriste espagnol, Baltasar Garzon, a déclaré mardi qu’il ne voyait pas de liens entre des membres récemment arrêtés de cellules islamistes démantelées en Espagne et l’assassinat du réalisateur néerlandais, Theo van Gogh. Ecartant les informations parues à ce sujet dans la presse, le juge a déclaré à la radio Punto Radio que de tels liens n’étaient pas prouvés et que ce n’était « pas un thème sur lequel nous enquêtons ». Polémiste et volontiers provocateur, Theo van Gogh, 47 ans, a été abattu et poignardé, il y a une semaine, en pleine rue à Amsterdam, alors qu’il circulait à vélo. Son assassin présumé, un homme de 26 ans, ayant les nationalités néerlandaise et marocaine, aurait agi au nom de l’islam radical. Des informations parues dans la presse ont fait état d’une enquête parmi des islamistes récemment arrêtés en Espagne parce qu’ils sont soupçonnés d’avoir préparé des attentats d’envergure sur le sol espagnol.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *