Percée économique du Maroc en Afrique

Une délégation d’une dizaine d’hommes d’affaires marocains se rendra à Ouagadougou (capitale du Burkina Faso) et à Bamako (Mali) du 10 au 17 septembre. L’objectif de cette tournée : renforcer les échanges commerciaux avec ces pays et développer un partenariat équilibré basé sur les complémentarités entre les sociétés marocaines et leurs homologues burkinabées et maliennes.
Cette mission d’entrepreneurs fait suite à la mission de prospection multisectorielle effectuée par le CMPE du 7 au 14 mai 2006 et qui confirme l’existence d’opportunités d’échanges et de partenariats entre le Maroc et ces pays. Les domaines faisant l’objet d’échanges avec ces derniers couvrent  notamment les secteurs du BTP, l’ingénierie, l’eau et l’assainissement, le matériel électrique et les  matériaux de construction (céramique, plâtre, ciment, peinture, profilés en PVC, quincaillerie…).
Cette mission prévoit outre des rencontres professionnelles entre les entrepreneurs marocains et leurs homologues burkinabés et maliens, des symposiums sur les relations bilatérales et sur les perspectives d’échanges et de partenariats avec ces pays.
En termes d’échanges, le Maroc exporte vers le Burkina Faso pour près de 121 millions de dirhams, essentiellement en engrais, conserves de poissons, produits alimentaires divers, demi-produits, fils et câbles électriques et divers produits finis et pour près de 127 millions vers le Mali, principalement en conserves de poissons, produits alimentaires et produits finis d’équipements divers, engrais, fils et câbles électriques.
Par ailleurs, le Burkina Faso s’apprêtera, début septembre, de mettre en place une Fédération des PME-PMI inspirée du modèle marocain. Hamad Kassal, le président de la Fédération marocaine des petites et moyennes entreprises, se rendra à Ouagadougou du 5 au 8 septembre à l’occasion du lancement de cette nouvelle structure.
A noter que le Maroc est toujours en négociations pour conclure un accord tarifaire avec l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) qui regroupe le Sénégal, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Bénin et la Guinée-Bissau. La conclusion d’un accord de libre-échange avec le Maroc fait hésiter certains Etats considérant que leur économie n’est pas encore prête à concurrencer les firmes maghrébines.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *