Pfizer saisit la justice pour défendre le brevet du Viagra

Pfizer a saisi la justice américaine pour défendre le brevet du Viagra, son médicament traitant l’impuissance masculine, contre les produits rivaux mis au point par Lilly Icos et Bayer. Le premier laboratoire pharmaceutique mondial a précisé mercredi qu’il avait porté plainte devant un tribunal de district de Wilmington, au Delaware, se fondant sur un brevet qui, estime-t-il, interdit jusqu’en 2011 la commercialisation d’autres médicaments utilisant la même molécule active. Selon Lilly Icos, une coentreprise d’Eli Lilly et du laboratoire Icos qui a mis au point le médicament concurrent Cialis, la validité du brevet invoqué par Pfizer a été rejetée par le Bureau des brevets de l’Union européenne ainsi que par la Cour d’Appel en Grande-Bretagne. De son côté, Bayer a développé le Levitra, qui sera commercialisé par Glaxosmithkline. Le brevet dont bénéficie pfizer est d’un type nouveau, couvrant l’utilisation de produits chimiques pour agir sur le système biologique. Bayer et Lilly Icos projettent de commercialiser leurs médicaments sur le marché américain l’an prochain. Le marché du traitement de l’impuissance masculine est actuellement évalué à 1,6 milliard de dollars par année et pourrait atteindre entre 3 et 4 milliards d’ici 2006. Le Viagra a réalisé au troisième trimestre 2002 un chiffre d’affaires de 437 millions de dollars, contre 375 millions un an plus tôt.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *