Plan pour la mise à niveau d’Azrou

Plan pour la mise à niveau d’Azrou

Après Meknès, déclarée ville sans bidonvilles, c’est au tour d’Azrou de briguer ce statut privilégié. La visite du Souverain a donné jeudi le ton de ce qui s’annonce comme un programme d’envergure pour la requalification urbaine d’Azrou. Le Souverain a présidé, au début de cette visite, la cérémonie de signature d’une convention relative au projet de recasement et de reconstruction des habitats menaçant ruine. Ce programme a nécessité des investissements de l’ordre de 81 millions DH. Il a pour objet la réhabilitation de 333 logements menaçant ruine avec un montant de 14,32 MDH, et vise la réhabilitation des logements anarchiques et plus globalement la lutte d’une manière définitive contre l’habitat insalubre.
Outre la réhabilitation des 333 logements en question, le programme vise la restructuration de l’habitat sous-équipé avec une enveloppe de l’ordre de 12 MDH, ajouter à cela le renforcement des habitations menaçant ruine (14,32 MDH), et la réalisation d’un nouveau lotissement d’habitat avec des investissements de l’ordre de 54,35 MDH. Le Souverain a également suivi des explications sur le projet d’habitat "Assanawbar", qui sera construit sur une superficie de 16 ha dans un délai de 24 mois à partir d’avril prochain.
Ce projet, qui bénéficiera à une population de 7.500 personnes, concerne 611 lots de terrain, dont 4 seront consacrés aux infrastructures de base. S’agissant du montage financier, ce projet nécessitera des investissements de l’ordre de 54 MDH, assurés par le holding Al Omrane.
SM le Roi a procédé, par la suite, au lancement des travaux de construction d’un complexe socio-culturel auquel ont été alloués des fonds de 5,3 MDH.
Ce complexe comprend un centre d’accueil des enfants abandonnés et enfants de la rue et un centre d’accueil des personnes âgées dans une situation précaire.
Le premier centre, réalisé sur une superficie de 1.000 m2 dont 350 m2 couverte, profitera à 45 enfants abandonnés de la ville d’Azrou. Le financement de ce centre, qui sera construit dans un délai de 8 mois, est assuré par l’INDH (0,8 MDH), la commune urbaine d’Azrou (1 MDH), l’entraide nationale (0,5 MDH) et la société civile (0,2 MDH).
Concernant le deuxième centre, qui sera érigé sur une superficie de 1.200 m2 dont 350 m2 couverte, il profitera à 86 personnes âgées de la ville. Réalisé dans un délai de 8 mois, ce projet est financé par l’INDH (1,2 MDH), la commune urbaine d’Azrou (1,2 MDH) et l’Entraide nationale (0,4 MDH).
 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *