Plus de 60.000 Marocains travaillent dans l’agriculture espagnole

Plus de 60.000 Marocains travaillent dans l’agriculture espagnole

Ce sont 60.904 ressortissants marocains qui étaient affiliés à la Sécurité sociale agricole en Espagne au 1er janvier 2008, soit plus de 6,3 % de l’ensemble de la population active dans ce secteur, selon les dernières statistiques du ministère espagnol du Travail. En comparaison avec l’ensemble des travailleurs étrangers affiliés au régime agricole de la Sécurité sociale, les Marocains arrivent en tête du peloton. En effet, ils représentent plus de 38 % des ressortissants étrangers qui travaillent dans ce secteur, suivis des Equatoriens avec 20.692 personnes, des Boliviens avec 3.306, des Colombiens avec 2.623 et des Ukrainiens avec 2.253.  La communauté marocaine occupe également la première place sur la liste des étrangers cotisant à la Sécurité sociale espagnole. On compte ainsi 257.340 Marocains affiliés à ce système de Sécurité sociale. Après les ressortissants marocains, il y a les Equatoriens qui arrivent en seconde place avec 256.697, dépassant les Colombiens avec 141.358 affiliés, les Péruviens avec 78.243 affiliés et les Chinois avec 63.399 affiliés.
Sur le total des Marocains affiliés à la Sécurité sociale, 170.278 cotisent au régime général, notamment dans le secteur de la construction où travaillent plus de 34 % des étrangers vivant en Espagne, selon ces statistiques du ministère espagnol du travail citées dans une information relayée par l’agence de presse MAP.  Au 30 juin 2007, le nombre de Marocains légalement établis en Espagne a atteint plus de 600.000 personnes. La communauté marocaine installée dans ce pays est la première communauté étrangère en Espagne, sur un total de 3.536.347 étrangers titulaires de la carte de séjour. Ainsi, près des deux tiers des Marocains résidant légalement en Espagne ne cotisent pas à la Sécurité sociale, selon la même source. A ces travailleurs agricoles affiliés à la Sécurité sociale, il faut ajouter des milliers de ressortissants marocains qui vivent en situation irrégulière et dont la majorité travaillent dans les cultures sous serre dans les régions d’Almeria et de Murcie, dans le sud-est de l’Espagne. Dans le domaine agricole, les Espagnols font de plus en plus appel à la main-d’œuvre marocaine. Pour cueillir des fraises et des oranges dans la région andalouse, ce sont 12.000 ouvrières marocaines qui iront travailler en Espagne cette année. Avec l’intermédiation de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), cette opération n’est  néanmoins pas la première du genre. Cette mission de trois à six mois dans les champs agricoles espagnols devrait commencer au mois de février prochain et prendre fin en juin 2008. Pour une rémunération de 33 euros par jour, ces ouvrières travailleront six heures et demie par jour. A ces 60.904 ressortissants marocains affiliés à la Sécurité sociale agricole, il faut donc ajouter ces 12.000 ouvrières même si elles ne travaillent que temporairement.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *