Pour l’élimination de la discrimination à l’égard de la femme

Le comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard de la femme a examiné mardi le deuxième rapport périodique du Maroc sur l’application de la convention de l’ONU sur l’élimination de la discrimination à l’égard de la femme. Ce rapport, qui couvre la période allant jusqu’à juillet 1999, commence par donner des renseignements généraux sur le pays, son territoire, ses institutions politiques, son cadre général des droits de l’homme et son dispositif d’information et de communications. Le document de 70 pages signale ainsi que la Constitution de 1992 stipule que le Maroc souscrit aux principes, droits et obligations découlant des chartes des organismes internationaux et réaffirme son attachement aux droits de l’homme tels qu’ils sont universellement reconnus. Le rapport présente également des données relatives à la situation des couches vulnérables de la population féminine à savoir les femmes chefs de famille, les femmes divorcées ou veuves, les femmes handicapées, les femmes abandonnées et les mères célibataires. Il décrit aussi les mesures prises pour lutter contre le phénomène de la féminisation de la pauvreté. Le rapport donne enfin des renseignements sur la violence contre les femmes et les mesures prises pour lutter contre ce phénomène ainsi que sur le Plan d’action national pour l’intégration des femmes au développement.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *