Pour une monnaie unique maghrébine

Pour une monnaie unique maghrébine

L’Union des banques maghrébines (UBM) a tenu le 31 janvier à Tripoli, la 34-ème session de son Conseil d’administration, sous la présidence de Othman Benjelloun, P-DG de la BMCE-Bank, en sa qualité de président de l’UMB. Cette rencontre a permis de débattre diverses questions. Le plan d’action pour 2008 et les questions administratives et budgétaires ont figuré à l’ordre du jour. Le conseil a débattu de deux projets proposé par M.Benjelloun à savoir la monnaie unique maghrébine et la création d’une Académie maghrébine pour la formation des banquiers. Les participants ont souligné qu’une intégration économie et une monnaie unique pourraient assurer un environnement bancaire développé et attirer des investissements étrangers nécessaires au développement économique et social dans les pays de l’UMA, à savoir l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie. Ils ont aussi souligné l’importance de la participation dans le financement des petites institutions fondées sur les plans et programmes de complémentarité entre les économies des pays membres de l’UMA et de la substitution des banques étrangères par des banques maghrébines au niveau des mesures et dispositions des autorisations, des crédits et garanties bancaires. Ils ont convenu d’œuvrer à la création d’instituts et institutions pouvant contribuer à la préparation et la formation des cadres dans les pays membres de l’UMA, afin de ne plus compter sur les institutions de formation étrangères.
Au volet de la monnaie unique maghrébine, une étude préliminaire a été présentée au Conseil et une commission ad hoc fut chargée d’approfondir l’étude et tracer les conditions préalables à sa mise en place progressive en concertation avec les autorités monétaires de chaque pays. 
S’agissant de l’Académie maghrébine pour la formation, le Conseil a examiné les principaux axes de ce projet en s’inspirant notamment de l’expérience de l’Académie arabe des sciences financières et bancaires installée à Amman et regroupant plusieurs banques arabes. Il a été décidé la création d’un groupe de travail restreint pour approfondir l’étude, prendre en compte les élèments de comparaisons avec l’Académie de Amman et de présenter au prochain conseil un projet global intégré avec un planning de réalisation progressive. En marge de ce conseil, M. Benjelloun a été reçu par le ministre libyen des Finances, Mohamed Ali Alhwej. Ce dernier a confirmé son soutien à l’UMB et à son plan d’action, notamment la monnaie unique et l’Académie maghrébine des sciences financières et bancaires qui pourraient constituer des jalons d’une véritable intégration financière et bancaire maghrébine.Le président de l’UMB s’est entretenu également avec. Mahmoud Jabril, Président du Conseil national du développement et de promotion économiques au sujet notamment du développement des échanges commerciaux entre les pays du Maghreb et du financement des PME.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *