Poursuite du procès du groupe «Ansar El Mahdi»

Le procès en appel des 51 membres du groupe «Ansar El Mahdi» accusés de terrorisme a été reporté jeudi au 28 février par la Chambre criminelle (2ème degré) chargée des affaires de terrorisme de la Cour d’appel à Salé. La Cour a auditionné 28 membres de ce groupe qui ont tous nié les charges retenues contre eux et rejeté notamment leur obédience aux idées de violence et de radicalisme prônées par la Salafiya El Jihadiya. Les membres du groupe avaient été condamnés en première instance le 4 janvier dernier à des peines allant de deux à 25 ans de prison. Hassan El Khattab, principal accusé et chef présumé de ce groupe avait écopé d’une peine de 25 ans de prison ferme. Un seul prévenu avait été acquitté. Quatre femmes poursuivies dans cette affaires ont été condamnées à des peines de 5 ans de prison chacune. Les prévenus, dont trois anciens gendarmes, un officier de police et un militaire, sont poursuivis, chacun en ce qui le concerne, pour «constitution de bande criminelle en vue de préparer et de commettre des actes terroristes», «atteinte grave à l’ordre public», «collecte et gestion de fonds dans l’intention de les utiliser dans des actes terroristes», «appartenance à une association non reconnue et réunions publiques sans autorisation».  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *