Précisions de l’APSF

Mostafa Melsa, délégué général de l’Association professionnelle des sociétés de financement (APSF), souhaite apporter des précisions suite à un article paru dans l’édition n°1635 d’ALM. «L’auteur a titré «Trois Marocains sur quatre ont un crédit à la consommation», indiquant, dans le corps du texte, que «c’est ce qui ressort de l’enquête menée par l’APSF auprès des clients des sociétés de crédit à la consommation». À ce stade, il y a lieu de préciser que ce sont trois clients des sociétés de crédit et non trois Marocains qui ont un ou deux crédits. «Le fait est que ce sont les clients interrogés (500 en tout) qui déclarent avoir 1,2,3 ou 4 crédits et non tous les Marocains», note-t-il.  S’agissant du surendettement, le Maroc en est fort heureusement épargné, à en juger par le ratio rapportant le crédit à la consommation au revenu national disponible brut, qui ressort à 6 à 7%, contre 20% en Italie, 50% en France, 70% en Espagne et en Allemagne, 130% au Royaume-Uni, selon le délégué général de l’APSF.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *