Préparatifs pour une conférence sur le P.O

Le chef de la diplomatie jordanienne Marwan Moasher a indiqué avoir examiné dimanche avec le président palestinien Yasser Arafat à Ramallah (Cisjordanie) « les préparatifs » de la conférence envisagée sur le Proche-Orient.
« Nous avons examiné les préparatifs en cours pour la tenue de la conférence envisagée ainsi que le discours attendu du président George Bush » sur sa vision pour le règlement du conflit israélo-palestinien, a indiqué M. Moasher à la presse à son retour de Ramallah. Il a indiqué s’attendre à ce que le discours de M. Bush sur le Proche-Orient soit suivi par une tournée dans la région du secrétaire d’Etat américain Colin Powell en vue d’«assurer une bonne préparation de cette conférence». M. Moasher a affirmé s’être convenu avec M. Arafat que tout « règlement définitif » du problème palestinien doit déboucher sur « la fin de l’occupation israélienne et l’établissement d’un Etat palestinien sur la base des frontières de 1967 dans le cadre d’un calendrier précis ». Mercredi, M. Moasher avait également exigé que la Syrie et le Liban participent à la conférence sur le Proche-Orient, proposée pour cet été. Interrogé sur la déclaration de M. Arafat au quotidien israélien Haaretz, selon laquelle qu’il accepte des propositions de paix qui avaient été formulées par l’ex-président américain Bill Clinton, M. Moasher a précisé que M. Arafat lui a dit «qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle position mais une réaffirmation d’une position qu’il avait déjà adoptée».
«Le président Arafat a expliqué qu’il avait déjà exprimé, quand il était aux Etats-Unis (en été 2000), son approbation de ces propositions à l’ex-président Clinton tout en exigeant quelques modifications », a dit M. Moasher sans plus de précision. Ce plan prévoyait l’évacuation par Israël de la plus grande partie des territoires occupés en 1967, le maintien sous contrôle israélien de près de 80% des colons de Cisjordanie dans le cadre d’échanges territoriaux, un partage de souveraineté à Jérusalem-est, et enfin une solution équitable au problème des réfugiés palestiniens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *