Près de 50 millions DH pour restructurer les quartiers sous-équipés de Oued Laou

Près de 50 millions DH pour restructurer les quartiers sous-équipés de Oued Laou

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné, mercredi 27 août à Oued Laou, le coup d’envoi du programme de restructuration des quartiers sous-équipés de cette localité. Ce projet supervisé par la société d’aménagement «Al-Omrane Al-Boughaz»  a nécessité un montant global de près de 50 millions DH. Ce programme permettra de dépasser plusieurs contraintes liées essentiellement au manque d’équipements de base et à la faiblesse des infrastructures dans la municipalité de Oued Laou, ainsi que d’optimiser l’exploitation de ses potentialités notamment dans les domaines du tourisme, de la pêche maritime et de l’agriculture. Ledit programme comporte plusieurs chantiers qui consistent en la restructuration des quartiers «Haoutat Al-Bahr», «Timindlas Msala»  pour un coût de 20 millions DH ainsi que  l’aménagement des accotements et du paysage urbain des quartiers sous-équipés (8 millions DH). Ce programme porte également sur  la restructuration des quartiers «Al Markaz», «Chouabel», «Dahr naher Soualeh», «Izbaren», «Irkaden» (12 millions DH), l’aménagement de la principale place publique (3 millions DH). Il vise aussi  la construction d’un complexe des services publics comprenant un espace d’exposition pour l’artisanat local, un centre de formation des femmes, des locaux pour l’administration de proximité (2 millions DH), en plus de travaux d’assainissement et de voiries. La première tranche de ce programme (2008-2010) concerne la restructuration des quartiers sous-équipés qui nécessitera un coût de 20 millions DH et couvrira une superficie globale de 20 hectares. La deuxième tranche (2009-2011) portera quant à elle sur la restructuration du reste des quartiers cibles.  Par ailleurs, le Souverain s’est enquis à Martil, du programme de mise à niveau urbaine de la ville, dont le coût global s’élève à 23,242 millions  DH. Ce programme comprend plusieurs chantiers qui visent l’embellissement du paysage urbanistique, l’optimisation du potentiel touristique et l’amélioration du cadre de vie des populations. Il s’agit, entre autres, de l’aménagement du boulevard Moulay Rachid  pour un investissement de 11,242 millions de DH, financé par la Direction générale des collectivités locales. Les travaux, qui seront menés sur ce boulevard, long de 1.800 mètres, concernent l’éclairage public, le revêtement des trottoirs et l’aménagement d’espaces verts. Les travaux débuteront en octobre et devront s’achever en juillet 2009. Ledit programme concerne aussi l’aménagement de l’avenue Prince Héritier, pour un montant global de 3 millions DH financé par la Direction générale des collectivités locales. Il est également question de l’aménagement de la place «Borj Martil» (5.600 m2), pour un investissement de 7,5 millions DH, assuré dans le cadre d’un partenariat entre le Conseil municipal et la Direction générale des Collectivités locales. La Place Al-Masjid (1.500 m2) sera également rénovée pour un coût de 1,5 million de DH. Les travaux sur les deux places consistent en l’aménagement des voiries, des espaces verts, l’éclairage public et l’installation des équipements de base. Ces projets s’inscrivent  dans le cadre d’une convention de partenariat pour le développement urbain de Martil signée entre le ministère de l’Intérieur, la wilaya de Tétouan et la commune urbaine de Martil. Le coût global de ces projets s’élève à 90 millions DH.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *